Technologie

Un podcaster sur Linux

Aujourd’hui je me suis aventuré à installer Linux Mint sur mon ordinateur de bureau.

Oui, oui… Un Linux pour un podcaster!

J’ai lu cet article qui m’a bien fait réfléchir. Je vous avoue être bien fatigué de recevoir des messages du genre «Voulez-vous mettre à jour tout de suite?» ou encore «Vous devez redémarrer pour appliquer les mises à jour».
Même si j’aime beaucoup Windows je commence à être sensible à plusieurs ces deux points :

  • Les éternels MÀJ…
  • Tous les questionnements sur la vie privée

Dans mon cas, mon ordinateur de bureau me sert uniquement pour l’enregistrement de podcast (seul ou à plusieurs) et aussi à télécharger🙄. Je n’ai donc pas à me soucier de logiciels spécialisés pour mon travail. J’ai encore moins besoin de ce poste pour jouer. On peut donc facilement avancer que mes besoins sont très très peu élevés.

Mais! Je fais des podcasts…

Par le passé, j’ai souvent eu des désagréments avec Linux (RedHat, Mandriva, Suse, Ubuntu, etc.). Problèmes de configuration, matériel pas reconnu, manque de logiciels spécifiques ou encore l’interface digne d’un tableau de bord d’un sous-marin Russe!!!!

Mais… le temps arrange les choses ET les choses évoluent! Ahhhhh! Les choses…

Donc je vais réessayer Linux, mais là, la marche est haute, car cet ordinateur est dédié uniquement au multimédia! Le multimédia qui est, dans mon souvenir, le talon d’Achille de Linux. Par le passé et avec des configurations matérielles différentes, j’ai souvent, mais alors la très souvent eu des problèmes :

  • Le son qui ne fonctionne pas.
  • Le réseau qui ne réseaute pas.
  • Mon écran qui n’est pas reconnu.
  • Les MP3 qui ne peuvent pas être lus.
  • Mon micro qui n’est pas compatible.
  • Etc., etc.

Mais je ne suis pas un minable, je suis une brute de la technologie, je vais essayer encore et encore jusqu’à ce que ça fonctionne. Et puis un jour, un moment d’épiphanie, la découverte d’un Linux qui fonctionne bien et qui reconnaît toi mon matériel!

 

En plus de s’installer comme un charme, il est beau, rapide et simple! Mais avant de me lancer corps et âme dans cette nouvelle aventure, voici la méthodologie que j’ai utilisée :

  1. À partir de mon Windows 10, j’ai téléchargé l’image ISO de Linux Mint.
  2. Je l’ai par la suite installé sur une clé USB. Je ne voulais pas graver un DVD, ça faisait trop 1999! Voici l’utilitaire que j’ai utilisé.
  3. J’ai redémarré l’ordinateur en laissant la clé USB branchée et automatiquement mon ordinateur à démarrer sur Linux Mint. Ainsi j’avais tout le loisir d’essayer ce système sans briser ma configuration Windows.
  4. Par la suite je me suis amusé à tout tester et configurer : Micro, écran, réseau, logiciels de montage, etc.
  5. Quand j’ai eu la certitude que TOUT fonctionnait, j’ai alors commencé l’installation.

J’ai toujours associé l’impopularité de Linux à trois aspects:

  1. C’est compliqué à installer!Avec les nouveaux Linux cet aspect est complémentent révolu! Mis à part le téléchargement et l’installation d’une image ISO sur une clé USB, le reste est identique à Windows!
  2. Ça ne fonctionne JAMAIS du premier coup!Avec Linux Mint, j’avoue que je n’ai eu AUCUN problème!
  3. L’interface est nulle!Encore là, avec Linux Mint je dois avouer que ce n’est plus le cas. C’est aussi beau qu’un autre système moderne. Il faut quand même que vous sachiez que pour moi, Windows 10 (anciennement Windows 8) est une pure réussite sur le plan de l’interface. J’adore le style “flat design” et pour moi les autres systèmes font pâle figure. Donc, pour moi Linux Mint est au même niveau que MacOS ou ChromeOS!

Avec Linux Mint, j’ai rapidement retrouvé mes repères, voici quelques exemples :

  • Le navigateur, j’utilise maintenant Chromium.
  • L’enregistrement de mes podcasts, c’est toujours Audacity quand je suis seul et Zencastr lorsque j’enregistre à plusieurs.
  • L’édition d’images, c’est maintenant Gimp qui convient très bien mes besoins.
  • Pour remplacer Antidote, j’ai maintenant Grammalecte un greffon de la suite Libre Office..
  • Du torrent, c’est qBittorrent qui au finalement remplacé très bien uTorrent.
  • Pour mon petit Mattis, je lui ai installé Gcompris.
  • Pour lire mes vidéos VLC.
  • L’enregistrement de captures vidéo, c’est vokoscreen.

Pour le moment, j’ai toujours trouvé une alternative à mes usages. Je vais continuer à l’utiliser et même que je vais investir dans un disque SSD pour lui donner encore plus de performance. Très franchement je suis convaincu par cette solution.

Et vous, qu’en pensez-vous?

Mise à jour 2016-12-09

//platform.twitter.com/widgets.js

1 thought on “Un podcaster sur Linux”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *